Villes : l'apprentissage en réseau du développement durable

Date: 2010
Auteurs:
Régions:
Villes : l'apprentissage en réseau du développement durable
3
Sommaire de l'article
1900-1950 | la transformation des grandes villes
2000 : les cinq plus grandes villes sont…
Villes | acteurs mondiaux, enjeux locaux
Networking, lobbying, campaigning : les outils…
Networking, lobbying, campaigning : les outils…
3

Longtemps réduites au rôle de rouages de l'administration du territoire, les villes sont devenues, au cours du xxe siècle, des acteurs politiques à part entière, reconnus et organisés à l'échelle internationale. Cause et conséquence de ce mouvement, les réseaux de villes se sont multipliés. Ils sont particulièrement nombreux, visibles et efficaces sur toutes les questions touchant au développement durable des territoires : amélioration de l'habitat, protection de l'environnement, santé, transports, etc.

1913 future CGLU

Création de l'Union internationale des villes et des pouvoirs locaux (IULA, International Union of Local Authorities) à La Haye (Pays-Bas) pour renforcer les pouvoirs locaux. Après la seconde guerre mondiale, l'IULA représente les intérêts des pouvoirs locaux auprès des organisations intergouvernementales, notamment les Nations unies.

1953 Europe

Les premiers états généraux du Conseil des communes d'Europe adoptent la Charte européenne des libertés communales.

1956 future CGLU

La Fédération mondiale des villes jumelées (FMVJ) est créée à Aix-les-Bains (France) pour favoriser les échanges entre villes. Le réseau devient la Fédération mondiale des cités unies (FMCU) à la fin des années 1980.

1956 États-Unis

Le président Einsenhower lance le mouvement Sister Cities pour développer la diplomatie citoyenne.

1967 OMS

L'Assemblée annuelle de l'organisation se penche sur les relations entre urbanisation et santé publique.

1975 future CGLU

Cités unies France (CUF), issue de la FMCU, fédère 500 collectivités territoriales françaises engagées dans la coopération internationale.

1976 ONU

La première Conférence des Nations unies sur les établissements humains conduit à la création du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat).

1979 AIMF

L'Association internationale des maires francophones est créée, à l'initiative des maires de Paris, France et de Québec (Canada), pour développer la démocratie locale et la représentation politique des villes de son réseau.

1982 Mayors for Peace

Le maire de Hiroshima (Japon) crée un réseau de villes dénonçant le recours à l'arme nucléaire. Il compte aujourd'hui 700 villes membres dans 119 pays.

1984 Metropolis

Abidjan, Addis-Abeba, Barcelone, Buenos Aires, Le Caire, Colombo, Londres, Los Angeles, Mexico, New York, Paris, Tokyo et Turin créent Metropolis, rassemblant les plus grandes villes du monde pour augmenter leur influence sur les politiques. Affilié à la CGLU, le réseau compte aujourd'hui 100 villes.

1985 Europe

Adoption de la Charte euro-péenne de l'autonomie locale, organisant la représentation des élus locaux auprès de l'UE sur le modèle du système allemand.

1986 Eurocités

Création du réseau Eurocités à Rotterdam (Pays-Bas) réunissant les villes de Rotterdam, Barcelone, Birmingham, Francfort, Lyon, Milan pour intensifier le lobbying des grandes villes auprès de la Commission européenne.

1987 OMS

Le bureau Europe de l'OMS propose aux villes de s'associer à la démarche de la " Santé pour tous ", dans le projet " Villes-Santé ". D'autres réseaux vont voir le jour en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Asie et en Afrique.

1987 Metropolis

Congrès à Mexico : Pour une vie meilleure pour tous dans les métropoles.

1990 Europe

Publication du Livre vert sur l'environnement urbain, premier diagnostic urbain à l'échelle de la Communauté européenne, soulignant les besoins communs aux villes européennes en matière de gestion de leur environnement.

1990 ONU-iclei

Création de l'International Council for Local Environmental Initiatives (ICLEI), sous l'égide des Nations unies, lors du Congrès mondial des autorités locales pour un futur durable.

1990 ONU

ONU-Habitat lance son pro-gramme " Cités durables " pour accroître les capacités de planification et de gestion environnementales des pouvoirs municipaux des pays en voie de développement.

1990 Énergie-Cités

L'association Énergie-Cités, créée par le maire de Besançon (France) Robert Schwint, réunit des municipalités européennes engagées dans une politique énergétique locale durable.

1990 Climate Alliance

Climate Alliance, créée par le maire de Francfort (Allemagne), s'engage à promouvoir une politique active de protection du climat en Europe et de protection de la forêt amazonienne en collaboration avec plusieurs organisations indigènes amérindiennes.

1990 KIMO

La Kommuneme Internasjonale Miljø-organisasjon (KIMO), regroupe 120 autorités locales de 14 pays contre la pollution de la mer du Nord.

1990 Iclei

Plus de 200 gouvernements locaux provenant de 43 pays, réunis au siège des Nations unies à New York (états-Unis) lors du Congrès mondial des gouvernements locaux pour un futur durable, fondent le Conseil inter-national pour les initiatives environnementales locales.

1991 Future CGLU

Le treizième congrès mondial de l'IULA adopte la déclaration d'Oslo sur l'environnement, la santé et le mode de vie.

1991 PDM

Le Partenariat pour le développement municipal est lancé pour aider les villes africaines à remplir leurs prérogatives dans le cadre des décentralisations en cours, à l'initiative de la Banque mondiale et de la coopération française. Deux bureaux sont créés, l'un à Cotonou (Bénin) pour l'Afrique de l'Ouest et l'autre à Harare (Zimbabwe) pour l'Afrique de l'Est.

1992 ONU

La déclaration de Rio et l'Agenda 21 fixent une feuille de route aux différents échelons de gouvernement pour atteindre un développement durable. Le chapitre 28 de l'Agenda 21 proclame le rôle central des collectivités locales dans la réalisationde ces objectifs.

1993 OMS

Première Conférence mondiale sur les villes saines, mettant en avant des expériences venues de plus de 50 pays.

1993 Iclei

Le premier Sommet mondial des maires sur les changements climatiques réunit à New York (états-Unis) 150 représentants de collectivités locales et demande aux villes d'adopter des objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d'améliorer la qualité de l'air ainsi que l'habitabilité et le développement durable. Plus de 600 villes y participent à ce jour.

1993 Climate Alliance

Le réseau devient une association réunissant des communes alle-mandes, autrichiennes, italiennes et néerlandaises. Son secrétariat est basé à Francfort (Allemagne).

1993 Metropolis

Le congrès de Montréal (Canada) s'intéresse aux relations entre " Le citoyen et le développement durable " : les politiques en direction des populations à faible revenu, la pollution atmosphérique et ses effets sur la santé, les transports, la planification, les stratégies économiques et la gestion des déchets solides.

1994 Iclei - Europe

La Charte des villes européennes pour la durabilité, adoptée à Aalborg (Danemark), pose les villes comme acteurs centraux de la poursuite de la durabilité.

1994 Iclei - OCDE

La conférence d'Heidelberg (Allemagne), organisée avec l'OCDE et la Commission européenne, présente les résultats obtenus en matière de changements climatiques et de gestion énergétique locale.

1994 PDM

Création de l'Assemblée de gestion du PDM (AG-PDM) dont les membres sont les associations nationales d'autorités locales, assurant le pilotage du réseau ouest-africain.

1995 Comité 21

L'association Comité 21 regroupe 66 villes et une commu-nauté d'agglomération " pour faire vivre en France l'Agenda 21 ".

1996 ONU

L'agenda de l'ONU-Habitat adopté à Istanbul (Turquie) marque une nouvelle étape dans la reconnaissance par les Nations unies des autorités locales comme acteurs et partenaires des stratégies de développement durable et d'accès à l'habitat.

1996 Amval

La première Assemblée mondiale de villes et autorités locales (Amval) crée une coordination de plusieurs associations pour parler d'une seule voix sur la scène internationale et promouvoir l'idée d'une Charte mondiale de l'autonomie locale. Ses activités cesseront en 2004, faute de moyens.

1996 Europe

Le plan d'action de Lisbonne, approuvé par les 1 000 autorités locales réunies pour la deuxième Conférence européenne sur les villes durables, veut mettre en œuvre la charte d'Aalborg.

1997 Habitat

Dix associations internationales de pouvoirs locaux et ONU-Habitat lancent l'élaboration d'une Charte mondiale de l'autonomie locale inspirée des textes européens. Plusieurs fois relancé, le projet n'a pas abouti à ce jour.

1999 Cities Alliance

La Banque mondiale et une série d'États, d'institutions internationales et d'associations d'auto-rités locales créent Cities Alliance, un réseau de soutien financier et politique aux villes du Sud. L'initiative est lancée à Berlin (Allemagne).

2000 Europe

L'appel de Hanovre rassemble 250 maires de 36 pays européens pour la troisième Conférence européenne sur les villes durables et renouvelle les engagements de protection de l'environnement et de réduction de l'impact des villes sur le climat.

2000 Future CGLU

Création du Comité consultatif des autorités locales auprès des Nations unies (Unacla) pour renforcer les relations entre les gouvernements nationaux et les autorités locales dans la mise en œuvre de l'agenda de l'ONU-Habitat. Unacla, dont la moitié des membres est nommée par les pouvoirs locaux, est la première instance consultative officielle des autorités locales rattachée aux Nations unies.

2000 Climate Alliance

L'assemblée générale à Bolzano (Italie) adopte une déclaration engageant plusieurs centaines de villes membres à fixer des objectifs de réduction de leurs émissions à court terme.

2001 Future CGLU

Le sommet de Rio de l'IULA et la FMCU appellent " les collectivités locales du monde entier à rejoindre le processus d'unification entre les deux réseaux pour construire une organisation mondiale forte et unifiée de collectivités locales ".

2001 PDM

Le PDM devient une association régionale constituée d'associations nationales de pouvoirs locaux des pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre. 15 des 24 pays de la région sont représentés.

2002 Eurocités

Eurocité participe à la Convention sur l'avenir de l'Europe chargée de la réorganisation institutionnelle de l'UE. Le projet de Traité constitutionnel pour l'Europe, présenté en juin 2003, inclut une reconnaissance explicite des droits et des responsabilités des autorités locales et régionales.

2002 Iclei

Après le Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg (Afrique du Sud), Iclei lance Action locale 21 visant à promouvoir une gouvernance participative des enjeux envi-ronnementaux.

2002 Sister Cities

Le mouvement développe un réseau spécialisé dans le développement de projets répondant au plan d'action de Johannesburg.

2003 Comité 21

Signature de la Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable entre le Comité 21, l'Association française du Conseil des communes et des régions d'Europe (AFCCRE) et Cités unies France.

2003 Villes-Santé

L'OMS crée un réseau de partage et de soutien aux villes membres de l'initiative " Villes-Santé ".

2004 Villes créatives

L'Unesco crée le Réseau des villes créatives pour stimuler le développement social, économique et culturel. Le Réseau veut permettre le développement de partenariats entre les secteurs publics et privés dans le champ de la création artistique et culturelle locale.

2004 CGLU

Fusion de l'IULA et de la FMCU et naissance de Cités et gouvernements locaux unis à Paris, France. Le siège technique du nouveau réseau est situé à Barcelone (Espagne). Bertrand Delanoë, maire de Paris, France, Smangaliso Mkhatshwa, maire de Tshwane (Afrique du Sud) et Marta Suplicy, maire de São Paolo (Brésil) en sont élus présidents.

2004 Eurocités

Eurocités s'ouvre aux organisations économiques. En France, par exemple, les entreprises Renault Trucks, Algoe Consultants et Kéolis sont des Associated Business Partners.

2004 Iclei

La campagne Procura veut développer la demande en produits et services écologiques et sociaux par les achats des collectivités locales.

2005 C40 Cities

Le sommet de Londres réunit 18 grandes villes sur le thème du réchauffement climatique. À la fin de la conférence, un communiqué exprime la nécessité pour les villes de prendre des mesures et de coopérer afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

2005 CCI

Lancement de l'Initiative mon-diale Clinton pour le climat (CCI) dont le premier objectif est d'aider les grandes villes à réduire leurs émissions de carbone.

2006 Climate Alliance

L'assemblée générale adopte des objectifs de réduction des émissions de CO2.

2006 Europe

Le Plan d'action pour l'efficacité énergétique de l'UE prévoit la création d'une Convention des maires pour renforcer et reconnaître les actions prises par les villes, ainsi que pour accroître le dialogue entre le niveau local et européen.

2007 C40 Cities

Les villes membres du C40 s'engagent à New York (états-Unis) à fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

2007 CCI

La fondation Clinton se porte garant de seize très grandes villes auprès de cinq banques pour des prêts visant à financer la rénovation des immeubles anciens responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre dans les villes.

2008 ONU

ONU-Habitat adopte une direc-tive sur la décentralisation et le renforcement des autorités locales.

2008 éco-municipalité

Première Conférence inter­nationale sur l'éco-municipalité à Helsingborg (Suède), rassemblant des représentants de villes venus de Suède, d'Italie, d'Irlande, de Finlande, du Canada, des États-Unis, du Chili, de Nouvelle- Zélande, du Japon, du Kenya, d'Éthiopie, d'Afrique du Sud et d'Ouganda.

2008 Europe

Lancement de la Convention des maires regroupant les villes européennes prêtes à prendre des mesures pour l'efficacité énergétique au-delà des objectifs européens. Le Conseil des communes et régions d'Europe, Climate Alliance, Eurocities et énergie-Cités participent à l'initiative.

2009 C40 Cities

Le troisième sommet du C40 à Séoul (Corée du Sud) réunit 80 grandes villes. La déclaration finale les engage à réduire leurs émissions et leur consommation de carbone en mettant en place un système de reporting régulier des efforts accomplis.

2010 Europe

Sixième Conférence européenne sur les villes durables à Dunkerque (France)

Chronologie établie par Nicolas Maisetti (Centre de recherches politiques de la Sorbone), Isabelle Biagiotti (Le Courrier de la planète) et Benoît Martimort-Asso (Iddri)

Cities Alliance : un réseau pour les villes du Sud

Principes | La réduction de la pauvreté est l'objectif principal de Cities Alliance. Initié en 1999 par la Banque mondiale, c'est un réseau d'assistance aux autorités locales des pays du Sud, plutôt qu'un réseau de villes. Il permet à la coopération internationale d'agir directement à l'échelle des villes du Sud, sans passer par les gouvernements nationaux.Doté d'un budget de 110 millions de dollars alimenté par ses membres, il favorise le contact entre les villes, d'une part, et les agences multilatérales et les institutions financières, d'autre part. Il promeut le rôle des gouvernements locaux dans l'aide au développement et agit en matière de gestion de la croissance urbaine en aidant les villes à mettre en place des stratégies de financement durable (attraction de capitaux et d'investissements étrangers, appui institutionnel...).

Programmes d'action | L'Alliance finance des projets dans le cadre de trois programmes d'action.La " Stratégie de développement des villes " vise à soutenir les autorités locales dans la formulation des politiques de croissance économique et de réduction de la pauvreté en les aidant à définir des priorités d'investissements.Le programme " Reclassement des quartiers dans les villes et les États " s'inscrit dans le cadre du plan d'action " villes sans quartier pauvre ", qui comprend la promotion du parc foncier, l'accès à des sources de financement et la mise en œuvre de politiques publiques limitant la croissance des quartiers pauvres.La " Stratégie de financement durable " entend soutenir les villes dans leurs efforts pour attirer des investissements de long terme en direction des infrastructures urbaines. L'objectif est de générer des ressources stables et d'accroître le capital urbain.

Membres | 
* Le Réseau international des habitants des quartiers pauvres (Slum Dwellers International)

* Le réseau Cités et gouvernements locaux unis (CGLU)
* Les États suivants : Australie, Brésil, Canada, Chili, Nigéria, Norvège, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, États-Unis.
* La Banque asiatique de développement, l'Union européenne, le Programme des Nations unies pour le développement, ONU-Habitat, la Banque mondiale.Site internet : http://www.citiesalliance.org/

 

1900-1950 | la transformation des grandes villes

Au cours du XXe siècle, les villes ont grandi en taille et l'Europe a perdu sa suprématie urbaine à la faveur de l'Amérique du Nord et de l'Asie.
Afficher les médias

 

2000 : les cinq plus grandes villes sont asiatiques

Afficher les médias

 

Villes | acteurs mondiaux, enjeux locaux

Chronologie établie par Nicolas Maisetti (Centre de recherches politiques de la Sorbone), Isabelle Biagiotti (Le Courrier de la planète) et Benoît Martimort-Asso (Iddri)

Afficher les médias

 

Networking, lobbying, campaigning : les outils des réseaux de villes

Source : D'après Nicolas Maisetti (Centre de recherches politiques de la Sorbone)
Afficher les médias

 

Networking, lobbying, campaigning : les outils des réseaux de villes

Source : D'après Nicolas Maisetti (Centre de recherches politiques de la Sorbone)
Afficher les médias