Le bilatéralisme se porte bien

Le monde connaît depuis les années 1990 un effort important de création d'institutions collectives à la hauteur des différents défis globaux identifiés - environnementaux comme économiques. Cependant, cette gouvernance reste d'abord le fait d'États qui peuvent préférer, comme ici dans le cas du commerce, des accords bilatéraux et régionaux, avec leurs rapports de force, leurs incertitudes, à des règles globales, universelles et prédictibles.
Afficher les médias