La part respective du travail et du capital dans le revenu national de la France a été relativement stable depuis deux siècles. Le travail génère ainsi en moyenne 30 % de la richesse nationale depuis 1820. Durant certaines périodes, comme la fin du xixe siècle, cette part a pu atteindre 40 %. Elle tombe en dessous de 20 % en 1940. Elle est assez stable (24 %) depuis la fin des années 1980, au-dessus de son niveau des années 1970 au terme des Trente Glorieuses.
Afficher les médias