Croissance urbaine : un défi de gouvernance

Date: 2010
Régions:
Croissance urbaine : un défi de gouvernance
14
Sommaire de l'article
L'emprise urbaine aujourd'hui
Grandes villes au Sud
14

Que l'on tienne ou non pour vrai le fait que, depuis 2007, la majorité de la population mondiale vit dans des villes et non plus dans les campagnes (lire repère 14), il n'en reste pas moins que les zones urbaines connaissent, partout dans le monde, une forte expansion. Ce phénomène s'explique à la fois par une croissance démographique élevée et un exode rural qui s'est accéléré au cours des dernières années.

L'essentiel de cette croissance urbaine s'opère dans les pays en développement. Sur les cinquante villes qui possèdent la plus forte densité de population, deux seulement sont situées dans des pays industrialisés. Tokyo reste aujourd'hui la plus grande ville du monde, avec plus de 33 millions d'habitants, mais 36 des 50 villes les plus peuplées sont situées dans des pays en développement ou émergents, particulièrement en Asie du Sud-Est. Mexico, avec un peu plus de 17 millions d'habitants, est la ville la plus peuplée des pays du Sud.

Cette tendance va s'accentuer à l'avenir. Parmi les 100 villes qui possèdent le plus fort taux de croissance, seules cinq sont situées dans des pays industrialisés : Austin, Atlanta, Las Vegas (États-Unis), Suwon (Corée du Sud) et Bursa (Turquie). Les villes qui vont connaître les croissances les plus élevées sont Beihai (Chine), Ghaziabad (Inde), Sana'a (Yémen), Surat (Inde) et Kaboul (Afghanistan). Les métropoles africaines sont également concernées : les taux de croissance de Bamako (Mali), Lagos (Nigeria), Dar es Salaam (Soudan), Lubumbashi (République démocratique du Congo) et Kampala (Ouganda) dépassent pour toutes les 4 % annuels. (lire repère 15).

Des défis cruciaux 

Cette forte croissance urbaine pose d'importants défis en termes de gouvernance. D'abord concernant le logement : les nouvelles populations qui arrivent dans les villes du Sud sont souvent réduites à se loger dans des bidonvilles en périphérie. La pression démographique accrue sur les ressources pose également des problèmes de sécurité alimentaire (lire repères 16) et d'accès à l'eau potable. Les ressources en eau et en nourriture des villes sont de plus en plus limitées et doivent être partagées en un nombre croissant d'habitants.

Le défi urbain est également lié aux enjeux climatiques : l'essentiel des gaz à effet de serre sont émis dans des villes déjà particulièrement menacées si elles sont situées en zones côtières (lire repère 20).

Un enjeu démocratique

Malgré un début de reconnaissance internationale et la montée en puissance des réseaux (lire repère 12), les autorités locales restent largement absentes des mécanismes internationaux de gouvernance, et singulièrement en ce qui concerne le climat. Elles ont pourtant un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le réchauffement global, tant pour ce qui concerne l'atténuation que pour ce qui concerne l'adaptation. À l'initiative du maire de Seattle, Greg Nickels, près de 1 000 agglomérations américaines ont ainsi pris l'initiative de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en dessous de leurs niveaux de 1990. Aujourd'hui, les villes réclament un siège à la table des négociations sur le climat.

Plus globalement, la gouvernance des villes et leur représentation au niveau international est aussi un enjeu démocratique : la population des plus grandes métropoles est supérieure à celle de nombreux États, et les compétences gérées par certains maires sont parfois très étendues. Dès lors, les villes, et singulièrement celles situées dans les pays en développement, représentent l'un des enjeux majeurs de la gouvernance mondiale, sans qu'elles disposent à l'heure actuelle d'une représentation appropriée.

L'emprise urbaine aujourd'hui

Une grande surface de la Terre est aujourd'hui occupée par des villes, témoins de la croissance démographique et de l'exode rural. Après les pays de l'OCDE, l'Amérique latine et l'Asie, l'Afrique connaît aujourd'hui une transition urbaine.
Afficher les médias

 

Grandes villes au Sud

En 2025, les plus grandes villes seront dans les pays en développement. Seules Tokyo et New York auront résisté à leur concurrence. L'apparition de grandes métropoles en Afrique signale combien il est important de munir dès maintenant ces zones d'outils de gouvernance à la hauteur des enjeux à venir.
Afficher les médias