Chine : la ville fera le climat

Date: 2009
Régions:
Chine : la ville fera le climat
Sommaire de l'article
Chine | la norme fait l'environnement
Quand la Chine devient urbaine

Même si ses émissions par habitant restent très inférieures à la moyenne de celles des pays de l'OCDE, la Chine est en passe de devenir le premier pays émetteur de CO2 devant les États-Unis. En 2025, la Chine sera ainsi à l'origine d'un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre contre 15 % aujourd'hui. La consommation énergétique des villes, où se concentrent maintenant 40 % de la population contre 20 % en 1980, constitue dès lors une question primordiale pour toute politique chinoise de développement durable.

Les logements de demain. Depuis les réformes des années 1990, le secteur de la construction s'est développé très rapidement, attirant près de 9 % du PNB en termes d'investissements et bâtissant plus d'un milliard de mètre carré chaque année depuis 2000. À ce rythme, la Chine construira en quinze ans l'équivalent du parc actuel de logements en Europe. Actuellement, la consommation énergétique pour le chauffage au mètre carré est une fois et demi supérieure à celle observée dans les pays industrialisés à climat comparable. Et selon des études prospectives récentes, la demande énergétique du secteur résidentiel devrait tripler, voire quadrupler, d'ici 2030 entraînant une augmentation proportionnelle des émissions de CO2.

Conscient de cet enjeu, le gouvernement chinois a promulgué des normes en faveur de l'efficacité énergétique dans le secteur résidentiel. Le 11e plan prévoit de réduire de 110 millions de tonnes équivalent charbon (Mtec) la consommation d'énergie du bâtiment d'ici 2010 : 61 Mtec seraient économisés grâce au respect de nouvelles normes de construction ; 38 térawattheures (TWh) par la rénovation de bâtiments existants et 11 Mtec grâce au recours aux énergies renouvelables. L'efficacité thermique des nouveaux logements sera déterminante à long terme pour la demande d'énergie et les émissions de la Chine. Si des normes plus respectueuses de l'environnement ne sont pas intégrées dès aujourd'hui, il sera très difficile et coûteux de réhabiliter les bâtiments plus tard, comme les pays occidentaux en font l'amère expérience aujourd'hui.

L'enjeu provincial. C'est aux autorités provinciales de déterminer les moyens pour atteindre ces objectifs (lire chapitre 5). Le respect des nouvelles normes va donc d'abord dépendre de la compréhension des enjeux par les fonctionnaires provinciaux. Les grandes villes de la côte est, plus proches du gouvernement central et connaissant une forte croissance économique, sont plus réceptives que les provinces du centre du pays, où le défi reste de sortir de la pauvreté. L'importance que le gouvernement chinois accorde aux questions de sécurité énergétique et climatique se reflétera notamment à travers la notation de ses fonctionnaires territoriaux. Mais tant que la croissance économique restera l'objectif principal assigné aux autorités locales, les normes environnemen­tales passeront au second plan. Enfin, leur mise en œuvre dépendra de la capacité des structures locales à définir un cadre institutionnel garantissant l'application des réglementations, en les assortissant de mesures incitatives, et la coordination des acteurs de la ville : urbanistes, promoteurs immobiliers, fournisseurs d'énergie, gestionnaires de transports collectifs, ainsi que les différents services des collectivités locales. Une approche qui reste encore loin des pratiques courantes en Chine.

Chine | la norme fait l'environnement

La définition de nouvelles normes de construction en Chine est cruciale pour l'évolution de la consommation d'énergie et les émissions de CO2. Entre le respect de normes strictes (scénario favorable), un respect moins stricte (scénario médian), la simple substitution du gaz naturel moins polluant au charbon (scénario gaz naturel) et le laisser-faire (scénario défavorable), les besoins énergétiques et l'impact climatique des nouveaux bâtiments chinois sont multipliés par deux.

Afficher les médias

Quand la Chine devient urbaine

L'urbanisation de la Chine est alimentée par un flux constant de migrants. Près de 180 millions de personnes arrivent chaque année dans les villes chinoises, soit autant que la totalité des migrants transfrontaliers dans le monde. Les loger devient un enjeu environnemental réel.

Afficher les médias