Activisme, diplomatie, gouvernance : les trois rôles historiques de la société civile

Le premier rôle historique des organisations non gouvernementales (ONG) a été l'activisme. Elles se sont créées pour influencer les politiques par des stratégies externes : de la création d'organisations palliant aux déficits de l'action publique aux grandes manifestations et mobilisations citoyennes, des campagnes nationales et internationales, par exemple.

Presque depuis autant de temps, une partie des ONG essaient d'influencer les décisions publiques par des stratégies internes : participation aux négociations diverses,grandes conférences, processus de Rio, CDD, ODD, négociations climat, etc. Une sorte de diplomatie.

Le troisième rôle, de participation à la mise en oeuvre ou administration, tend à gagner aujourd'hui en ampleur. Comme d'autres acteurs privés et publics, la société civile se retrouve ainsi à mettre en oeuvre directement des programmes et des mesures issues des accords internationaux, à proposer des outils, à jouer le rôle de régulateur. Une plongée dans plus de trois siècles de contre-pouvoirs.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour explorer notre chronologie interactive | Cliquez ici pour ouvrir la chronologie interactive en plein écran | Cliquez ici pour télécharger une version pdf de la chronologie