Homi Kharas

Homi Kharas est membre honoraire et directeur adjoint du programme Économie mondiale et développement à la Brookings institution (Washington, Etats-Unis). À ce titre, il a pour mission d'étudier les stratégies et les tendances qui touchent les pays en développement, notamment l'aide aux pays pauvres, l'émergence de la classe moyenne, ainsi que la gouvernance mondiale et le G-20.

Il a été l'auteur principal ainsi que le secrétaire exécutif du secrétariat travaillant pour le Groupe de personnalités de haut niveau, chargé de conseiller le Secrétaire général des Nations Unies concernant le programme de développement post-2015 (2012-2013) et qui était alors coprésidé par la Présidente Sirleaf, le Président Yudhoyono et le Premier ministre Cameron. Le rapport sur le programme de développement post-2015, intitulé « A New Global Partnership: Eradicate Poverty and Transform Economies through Sustainable Development », a été présenté le 30 mai 2013.

Parmi les ouvrages les plus récents dont il est l'un des co-auteurs ou l'éditeur figurent: The Last Mile in Ending Extreme Poverty (Brookings Press, 2015), Getting to Scale: How to Bring Development Solutions to Millions of Poor People (Brookings Press, 2013), After the Spring: Economic Transitions in the Arab World (Oxford University Press, 2012) et Catalyzing Development: A New Vision for Aid (Brookings Press, 2011). Il a publié des articles, des portions de livres et des articles d'opinion traitant de la stratégie de développement mondiale, des tendances internationales, de la crise alimentaire planétaire, des organisations internationales, du G20, du DAC et des organismes caritatifs privés.

Dernièrement, il a rejoint le comité d'examen international pour les programmes de transformation économique et de la gouvernance mis en œuvre en Malaisie (2012), le groupe consultatif post-Busan affilié aux coprésidents du DAC (2011), le National Economic Advisory Council de Malaisie, rattaché au Premier ministre (2009-10) et le groupe de travail de la Commission sur la croissance et le développement, présidée par le professeur A. Michael Spence (2007-10). Il a été membre non résident du Centre de développement de l'OCDE (2009) et a offert des services de conseil à diverses organisations, dont la Banque mondiale, les Nations Unies, le Fonds international de développement agricole, l'OCDE, l'agence japonaise de coopération internationale, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le Qatar National Research Fund et le Centennial Group.