David SATTERTHWAITE

David Satterthwaite est membre honoraire de l’IIED (Institut international pour l’environnement et le développement) et rédacteur en chef de la revue internationale Environment and Urbanization. Ayant suivi une formation en planification du développement et obtenu un doctorat en politique sociale, il s’intéresse depuis longtemps au pouvoir et aux aptitudes des organisations de base formées par les occupants de logements hors normes ; il a traité ce sujet dans un ouvrage intitulé Squatter Citizen (l’habitant squatteur), qu’il a coécrit avec Jorge Hardoy en 1989.
Parmi ses ouvrages plus récents publiés par Earthscan, on peut citer : The Earthscan Reader on Sustainable Cities (rédacteur), 1999 ; Environmental Problems in an Urbanizing World (coécrit avec Jorge Hardoy et Diana Mitlin), 2001 ; Empowering Squatter Citizen (co‑rédacteur avec Diana Mitlin), 2004 et Adapting Cities to Climate Change (co‑rédacteur avec Jane Bicknell et David Dodman), 2009. La plus grande partie de son travail depuis 1979 a eu trait à la recherche, en collaboration avec des institutions partenaires en Afrique, en Asie et en Amérique latine, essentiellement sur les questions touchant à la pauvreté en zones urbaines, au logement, à la santé, à l’environnement, au développement urbain et aux liaisons entres zones rurales et urbaines. David s’est spécifiquement attaché aux causes et aux fondements des vulnérabilités des groupes à faibles revenus face aux risques environnementaux, y compris les phénomènes météorologiques extrêmes.
David a prodigué des conseils sur des considérations liées à l’urbanisme à de nombreuses agences internationales, par exemple l’UNICEF, ONU‑Habitat, l’OMS, l’OCDE, l’agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida), la Direction générale du développement de la Commission européenne, la Division de la population des Nations Unies, le ministère du Développement international (DFID) du Royaume‑Uni, l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD), l’agence danoise pour le développement international (DANIDA), ActionAid, WaterAid, CARE et la commission Brundtland.