Claudio CHIAROLLA

Claudio Chiarolla est juriste à l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. Il a auparavant été chercheur en gouvernance internationale de la biodiversité à l’Iddri de 2010 à 2015. Ses domaines de travail couvrent le droit international de l’environnement, le droit comparé, la réglementation internationale de la biotechnologie, le droit international de la propriété intellectuelle, le développement et le transfert de technologie des systèmes open source, la concession de licences à caractère humanitaire et les questions de politiques liées aux ressources génétiques. Avant de rejoindre l’Iddri, Claudio Chiarolla a travaillé, publié et mené des recherches universitaires sur la gouvernance de la biodiversité, les politiques de l’innovation, le changement technologique et leurs rôles respectifs dans le développement durable.

Claudio Chiarolla a une formation de juriste ; il a obtenu un diplôme de droit à l’Université de Milan et est titulaire d’un master d’études juridiques internationales supérieures des universités de Vérone, de Catane et de Genève. En janvier 2010, il a obtenu un doctorat en droit au Queen Mary’s Centre for Commercial Law Studies, qui dépend de l’Université de Londres. Sa thèse porte sur la propriété intellectuelle et la protection environnementale de la biodiversité des cultures dans le cadre du droit international ("Intellectual Property and Environmental Protection of Crop Biodiversity under International Law").

Depuis octobre 2007, il travaille à l’Institut international pour le développement durable (IISD), comme directeur de la rédaction et rédacteur de l’Earth Negotiations Bulletin, une publication qui traite de l’évolution des procédures et conventions multilatérales sur l’environnement. Auparavant, il a été chercheur à l’Institut des hautes études de l'Université des Nations unies (UNU/IAS) à Yokohama (Japon), dans le cadre du programme sur la biodiplomatie. Il a également collaboré, à différents titres, avec des organisations non gouvernementales, gouvernementales et intergouvernementales, telles que la Fondation pour le droit international de l'environnement et le développement, le Bureau de la propriété intellectuelle du Royaume-Uni, l'Office européen des brevets, le bureau des affaires juridiques de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Global Crop Diversity Trust et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

Claudio Chiarolla a également été maître de conférences en droit public international à l’École des affaires internationales, à Sciences Po, en 2011-2012.